Grèves de Draveil-Vigneux
2 juin - 7 août 1908
Cent jours de grève


Modernité

 

 

Certains préfèrent Georges CLEMENCEAU à Jean JAURÈS ***
À Draveil, Vigneux, Villeneuve-st-Georges, nous nous souvenons




Le 2 mai 1908 les ouvriers des carrières de sable de la région de Draveil, Vigneux posent la pioche et la pelle. La grève durera 100 jours.
Le champ de grève s’étend sur 15 km, le long de la Seine, d’Évry-petit-Bourg à Choisy-le-Roi.

C’était la “Belle époque” dira-t-on plus tard, au lendemain de la guerre 14-18. La construction du métropolitain de Paris nécessite toujours plus de sable. Des fortunes se constituent.
Mais la condition ouvrière est indigne. Les pieds dans l’eau en toute saison, 11 à 18 heures de travail par jour, des semaines de chômage lorsqu’on travaille à la tâche, le vin car il faut tenir, des salaires de misère.
Contre ces grévistes, nourris et chaussés par la solidarité de la classe ouvrière de France et de l’étranger, l’ancien camarade CLEMENCEAU envoie l’armée.
Sabre au clair, la cavalerie, dragons et cuirassiers, charge les manifestants. Il y aura 6 morts et 200 blessés :

      • le 2 juin 1908 : 2 morts et 9 blessés à Vigneux,
      • le 30 juillet 1908 : 4 morts et environ 200 blessés à Villeneuve-st-Georges.

Des dizaines d’arrestations, dont toute la direction de la jeune CGT et 2 ouvriers d’Évry-petit-Bourg, MONJON, terrassier, BARBIER, carrier, tous deux condamnés à 4 mois de prison et une forte amende.

Après Nantes, Narbonne, Raon-l’Étape, CLEMENCEAU fait couler le sang ouvrier dans notre région. La classe ouvrière “flétrit” CLEMENCEAU-le-Rouge, le “Premier Flic de France”, le “Briseur de grève”, le "Valet des capitalistes”, “l’Assassin”, le "Pitre sanglant”, "CLEMENCEAU-Tête-de-mort”, le "Fusilleur”, le “gouvernement d’assassins”, “les chiens de garde du capital”, “les pandores de Flic Ier”, etc.

Durant ces 100 jours et au-delà, en 300 articles environ, L’Humanité de JAURÈS

      • informe au jour le jour,
      • organise la réflexion sur ce mouvement (nombreux articles de responsables syndicaux, politiques, coopérateurs, plusieurs articles de fond de JAURÈS sur l’organisation des travailleurs, sur les rapports syndicat-parti, etc.)
      • organise la solidarité financière (38 listes de souscription du 5 juin 1908 au 16 février 1909, 3900 collectes en France (deux noms parmi des milliers : Lucien HERR, JAURÈS) et à l’étranger, Égypte, Belgique, Suisse, Londres, Tchèques, Marocains, 17 600 fr, soit 35 200 fois le salaire horaire d’un terrassier).

Pour le débat actuel, à ceux qui se font les promoteurs d’une “nouvelle donne idéologique”, nous proposons de ne pas oublier l’histoire du mouvement social.

2 mai 2008

*** Voir l'article suivant : "Nouvelle donne idéologique ?"


© Soleils en chantier 2004-2016
Webmestre
Mise à jour :
2 mai 2008