<!--
Caractères draveillois
Draveil-Résistance

Théma
Notre devoir de mémoire
SOI et Camp de la Paix de Mainville, pépinières de résistants
Dès 1933, on savait
Volontaires de la Guerre d‘Espagne
Les Fusillés du 30 avril 1944 à la prison de la Santé
La Mutinerie du 14 juillet 1944 à la prison de la Santé. Témoignage
Du nouveau sur la Libération
de Draveil [1]
[2]
Déportés, Internés de Draveil [Cartes]
Déportés, Internés, Résistants de 1939-1945, Draveil
Déportés, Internés de Vigneux [Cartes]
Déportés, Internés, Résistants de 1939-1945, Vigneux
Jeunesse résistante Draveil Vigneux
Exposition "Draveillois(es) en Résistance"
Exposition " Parcours Santé "
Concours National Résistance Déportation
1908 - Les Grèves de Draveil-Vigneux

 

Notices biographiques
• AUCLAIR Marcelle
• BERNIER Mauricette
• BIANCHI Sonia
• BRÉANT Geneviève
• BROSSARD Pierre
• BRU Léon
• CAZIN Marcel
• CHADEL Julien
• DEGUÉRET-LEBERRE Simone
• DEGUÉRET-PAYEN Suzanne
• DE WITTE
DREYFUS Georges
• Colonel FABIEN
• GEORGES Pierre (Colonel FABIEN)
• GERVAIS Sylvain
GUEGUEN-DREYFUS
Georgette [1]
[2] [3] [4]
HAZEMANN Jean-Jacques [1] [2]
• HAZEMANN Robert-Henri
• HANSEN-ROTENSTEIN Geneviève
JEUNON Jacqueline [1] [2]
JEUNON (Famille) [1] [2-Morning Star]
JEUNON Madeleine
JULIAN Camille
• JULIAN Fernand père
JULIAN Fernand fils
• LAFARGUE Paul

LE BAIL René
LE BERRE Maurice
• LEJEUNE Adrien
• LE LAY Antonine dite "Julienne"
• LE LAY Désiré
LEROY André
• LEROY-RODRIGUEZ Geneviève
• LINARD Marcel
• MAHN Berthold
MANGIN-SOUCHE Lucienne
• MARX-LAFARGUE Laura
• MARZIN Madeleine
• MATHA Armand
MATHIS-NOYER Émilie dite «Lili»

• MENVIELLE Charles
• MOREAU Germaine
• NOYER Paul
• OUZOULIAS Albert
• PASDELOUP Auguste
PAYEN Roger [Sommaire] [1] [2] [3] [4]
• PICARD R.
• PIECK Wilhelm
• PRÉVOST Alain
• PRÉVOST Jean
• PRÉVOST Michel
• RODRIGUEZ André
• RODRIGUEZ Gonzalo
• SADOUL Jacques
• SCHNAIDERMAN Gdalien
TAILLADE Auguste dit Pierre
• TRIOULLIER Jean
• TRIOULLIER Lucienne

Actualité

Téléchargements

Sources

Liens

Nous écrire

Mentions légales

Les auteurs

 

   
 

Dès 1933
on connaissait l'existence
des camps de concentration nazis

   
 

On doit à Lucien VOGEL, fondateur et directeur de VU, ce premier reportage sur les camps de concentration nazis. Les photos sont prises par sa fille, Marie-Claude VOGEL, reporter-photographe, qui deviendra plus tard l’épouse de Paul VAILLANT-COUTURIER.

Témoignage de Marie-Claude Vaillant-Couturier
Elles, la Résistance, Éditions Messidor
« En 1933, j’avais vingt ans et j’étais reporter-photographe. Trois mois après la prise du pouvoir par Hitler, mon journal m’a envoyée en Allemagne comme « touriste » pendant les vacances de Pâques. J’ai connu cette atmosphère d’hystérie chauvine et raciste chez les uns, de crainte permanente chez les autres. J’ai rencontré les premiers résistants à Hitler, des militants clandestins du Parti communiste. En cachant mon appareil avec une écharpe, j’ai pu photographier l’entrée du camp de concentration de Dachau et, à travers les grillages, des détenus au camp d’Oranienburg. Parce que je ne voulais pas que la France connaisse un tel régime, j’ai adhéré au Parti communiste français et lutté avec d’autres démocrates dans des organisations antifascistes. Pour toutes celles qui étaient dans mon cas et qui avaient vu venir le danger, la voie était relativement simple ».

Marie-Claude VAILLANT COUTURIER témoigne au procès de Nuremberg, le 28 janvier 1946, de sa déportation à Auschwitz, convoi des « 31 000 » (convoi comprenant également Danielle CASANOVA et les deux vigneusiennes Charlotte DELBO et Marguerite CORRINGER)

 

VU du 3 mai 1933 explore incognito le IIIe Reich
Le premier 1er mai hitlérien

Télécharger le fac similé de l'article (PDF, 6 Mo)

  Hebdomadaire VU, fondateur et directeur Lucien VOGEL
Collection Martine Garcin
 

Télécharger le fac similé de l'article (PDF, 6 Mo)

   
 

Martine Garcin
12 mars 2005

 
 
© Soleils en chantier 2004-2016
Webmestre
Mise à jour :
11 mai 2007