Caractères draveillois
Draveil-Résistance

Théma
Notre devoir de mémoire
SOI et Camp de la Paix de Mainville, pépinières de résistants
Dès 1933, on savait
Volontaires de la Guerre d‘Espagne
Les Fusillés du 30 avril 1944 à la prison de la Santé
La Mutinerie du 14 juillet 1944 à la prison de la Santé. Témoignage
Du nouveau sur la Libération
de Draveil [1]
[2]
Déportés, Internés de Draveil [Cartes]
Déportés, Internés, Résistants de 1939-1945, Draveil
Déportés, Internés de Vigneux [Cartes]
Déportés, Internés, Résistants de 1939-1945, Vigneux
Jeunesse résistante Draveil Vigneux
Exposition "Draveillois(es) en Résistance"
Exposition " Parcours Santé "
Concours National Résistance Déportation
1908 - Les Grèves de Draveil-Vigneux

 

Notices biographiques
• AUCLAIR Marcelle
• BERNIER Mauricette
• BIANCHI Sonia
• BRÉANT Geneviève
• BROSSARD Pierre
• BRU Léon
• CAZIN Marcel
• CHADEL Julien
• DEGUÉRET-LEBERRE Simone
• DEGUÉRET-PAYEN Suzanne
• DE WITTE
DREYFUS Georges
• Colonel FABIEN
• GEORGES Pierre (Colonel FABIEN)
• GERVAIS Sylvain
GUEGUEN-DREYFUS
Georgette [1]
[2] [3] [4]
HAZEMANN Jean-Jacques [1] [2]
• HAZEMANN Robert-Henri
• HANSEN-ROTENSTEIN Geneviève
JEUNON Jacqueline [1] [2]
JEUNON (Famille) [1] [2-Morning Star]
JEUNON Madeleine
JULIAN Camille
• JULIAN Fernand père
JULIAN Fernand fils
• LAFARGUE Paul

LE BAIL René
LE BERRE Maurice
• LEJEUNE Adrien
• LE LAY Antonine dite "Julienne"
• LE LAY Désiré
LEROY André
• LEROY-RODRIGUEZ Geneviève
• LINARD Marcel
• MAHN Berthold
MANGIN-SOUCHE Lucienne
• MARX-LAFARGUE Laura
• MARZIN Madeleine
• MATHA Armand
MATHIS-NOYER Émilie dite «Lili»

• MENVIELLE Charles
• MOREAU Germaine
• NOYER Paul
• OUZOULIAS Albert
• PASDELOUP Auguste
PAYEN Roger [Sommaire] [1] [2] [3] [4]
• PICARD R.
• PIECK Wilhelm
• PRÉVOST Alain
• PRÉVOST Jean
• PRÉVOST Michel
• RODRIGUEZ André
• RODRIGUEZ Gonzalo
• SADOUL Jacques
• SCHNAIDERMAN Gdalien
TAILLADE Auguste dit Pierre
• TRIOULLIER Jean
• TRIOULLIER Lucienne

Actualité

Téléchargements

Sources

Liens

Nous écrire

Mentions légales

Les auteurs

 

Fusillés, Déportés, Internés, Résistants de l'Intérieur
de la guerre 1939-1945
Draveil

Liste provisoire

Avertissement : Le Front National évoqué ici est le véritable Front National, «Front National de Lutte pour la Liberté et l'Indépendance de la France», mouvement de résistance créé en mai 1941.

Fusillés

CAMATTE Louis
Mont Valérien

Né le 21 septembre 1903.
Résistant au sanatorium Joffre, responsable CGT.
Membre du groupe FTPF parisien de Robert HAMEL. Participe à plusieurs attentats : bureau de placement Bastille, brasserie rue St Laurent. Arrêté et jugé par les Allemands le 4 février 1943.
Fusillé par les Allemands au Mont Valérien le 15 février 1943 à 16h25, à l'âge de 40 ans.

 

Cloche de bronze, œuvre de Pascal CONVERT, en hommage aux 1006 fusillés du Mont Valérien.
Photo Martine GARCIN

FRUCHART Émile

Né le 3/09/1907 à Ecquedecques (Pas-de-Calais).
32 ans en 1939.
97 Grande Rue, Draveil.
Gendarme à Draveil.
Fusillé le 16/08/1944 rue Leroux à Paris (Affaire "de la Cascade du Bois de Boulogne").

 

Commémoration par la FNDIRP du 60e anniversaire de la fusillade de la rue Leroux, août 2004, en présence de quelques Draveillois.
Photo Martine GARCIN

GAROT Lucien
dit "Lulu l'Avion"
Lucien GAROT

Né le 7 février 1923 à Paris XIIIe.
16 ans en 1939.
Forgeron. Vit avec sa mère à Draveil, 92 Grand rue.
Réfractaire au STO (loi du 16 février 1943), il gagne la Haute-Savoie et combat en février-mars 1944 sur le Plateau des Glières. Réussit à quitter le Plateau après l'ordre de décrochage du 26 mars 1944.
Raflé par la Gestapo à l'usine du Giffre le 1er avril 1944. Emprisonné à l'école Saint-François à Annecy.
Fusillé par les nazis le 13 avril 1944 à la Balme-de-Thuy en compagnie de 12 autres jeunes maquisards des Glières.
Il est inhumé dans la nécropole militaire nationale de Morette, tombe n° 24.
"Mort pour la France".

 

Photo de Lucien GAROT dans le "Mémorial 1939-1945 en Haute-Savoie, par Michel GERMAIN"

LINARD Marcel

Né en 1920 à Paris.
19 ans en 1939.
11 allée des Deux cèdres (Paris-Jardins), Draveil.
Ajusteur.
Militant communiste.
Arrêté dans la nuit du 13 au 14 juillet 1941 par la Police française (préfecture de Versailles pour le compte de la Feldkommandantur 758) pour distribution de tracts du Front national préparant les manifestations du 14 juillet contre l'occupant (avec André ROUSSEAU, Robert MORICCI, Pierre BONNOT).
Désigné comme otage par la police allemande sur les indications de la police française.
Fusillé à 21 ans comme otage le 9 mai 1942 à Clairvaux (Aube), en représailles d'actions de résistance.

Photo Collection Lucienne TRIOULLIER

MALAVIOLE Lucien

Né le 21/04/1915 à Béziers.
24 ans en 1939.
84 Grande Rue, Draveil.
Gendarme.
Fusillé le 16/08/1944 rue Leroux à Paris (Affaire "de la Cascade du Bois de Boulogne").

Commémoration par de nombreuses organisations du 60e anniversaire de la fusillade de la Cascade du Bois de Boulogne, août 2004, en présence de quelques Draveillois.
Photo Martine GARCIN

PLANTAIN Michel

Fusillé le 16/08/1944 rue Leroux à Paris (Affaire "de la Cascade du Bois de Boulogne").
Jeune de Cambrai.

Commémoration par la FNDIRP du 60e anniversaire de la fusillade de la rue Leroux, août 2004, en présence de quelques Draveillois.
Cérémonie présidée par M. Robert CRÉANGE, Secrétaire général de la FNDIRP.
Photo Martine GARCIN

SORBIER Léon

Né le 19/03/1909 à Solignac (Haute-Vienne).
30 ans en 1939.
104 bis rue de Juvisy (Gl de Gaulle), Draveil.
Garde-voies SNCF.
Fusillé le 16/08/1944 rue Leroux à Paris (Affaire "de la Cascade du Bois de Boulogne").

Plaque 65 rue Chardon-Lagache à Paris. Les 42 patriotes sont les fusillés de la rue Leroux et de la Cascade du Bois de Boulogne.

Déportés - Morts en déportation

BROSSARD Pierre

Né le 10/04/1913 à Orléans (Loiret).
26 ans en 1939.
67 bd de Bellevue (La Villa) puis 210 bd Henri Barbusse, Draveil.
Balancier.
Militant communiste.
Responsable national des cadres du PCF.
Résistant. "Philibert" dans la clandestinité.
Arrêté le 1er mars 1943.
Capitaine FTPF.
Interné du 1/03/1943 au 20/05/1944 (La Santé, Blois)
Déporté politique du 21/05/1944 au 03/05/1945 ( Neuengamme, Buchenwald).
Transport parti de Compiègne le 21 mai 1944, arrivé le 24 mai au camp de concentration de Neuengamme. De ce convoi de 2000 hommes, plus de la moitié ne reviendront pas.
Matricule au KL Neuengamme : 30473.
Décédé le 3 mai 1945 sur le "Cap Arcona" en baie de Lübeck-Neustadt (Allemagne).

Photo Collection Pierre BROSSARD

COSTE Gabriel

Né le 19 octobre 1880 à Paris.
58 ans en 1939.
31 allée des Deux-cèdres (Paris-Jardins)
Imprimeur typographe.
Militant socialiste.
Arrêté par la Police française en janvier 1943.
Interné à Compiègne.
Déporté à Buchenwald dans le convoi parti de Compiègne le 17 janvier et arrivé le 19 janvier 1944.
Matricule KL Buchenwald : 40153.
Décédé le 10 avril 1945 vers Buchenwald.

FRANÇOIS Émile

Sous réserves :
Né le 12 novembre 1924 à Paris.
Arrêté sur le territoire du IIIe Reich (hors Alsace-Moselle).
Déporté à Gusen, kommando de travail du camp de Mauthausen.
Matricule au KL Mauthausen : 129765.
Décédé à Gusen le 2 mars 1945.

GAUDRY Louis

Né le 4/11/1907 à Trélazé (Maine-et-Loire).
31 ans en 1939.
Interné à Compiègne.
Convoi parti de Compiègne le 22 janvier 1944, arrivé au camp de Buchenwald le 24 janvier 1944.
Matricule au KL Buchenwald : 42118.
Décédé le 2 mars 1944 à Weimar (Buchenwald) (Allemagne).

JEUNON Jacqueline

Née le 1/02/1923 à Alfortville (Seine).
16 ans en 1939.
Habite l'Écluse à Vigneux.
Militante communiste à l'Union des Jeunes Filles de France.
Résistante dans l'organisation "Front National" (le vrai FN : Front National de lutte pour la liberté et l'indépendance de la France).
Grade homologué : Adjudant dans la Résistance Intérieure Française.
Arrêtée à 18 ans par la Police française le 10 novembre 1941avec 5 autres membres de sa famille.
Internée.
Déportée en Haute Silésie le 10 janvier 1942. Convoi "Nuit et Brouillard" NN.
Plus de 3 ans de déportation.
Refuse jusqu'à la mort de travailler pour l'industrie de guerre nazie.
Camps de déportation successifs : prison de Karlsruhe, prison d'Anrath, prison de Lübeck-Lauerhof, prison de Cottbus, prison de Jauer.
Décédée le 1/04/1945 à Oels (Pologne) avant son rapatriement.

Photo Collection Madeleine JEUNON

MOLINE Serge

Né le 22/08/1924 à Bordeaux (Gironde).
15 ans en 1939.
42 allée des Vergers ? (Paris-Jardins), Draveil.
Convoi du 30/05/1944 au départ de Drancy à destination de Auschwitz (Pologne).
Décédé le 18/03/1945 à Weimar-Buchenwald (Allemagne).

MORICCI Robert

Né le 22 février 1922 à Paris 14e (Seine).
17 ans en 1939.
48 rue Victor Hugo à Draveil.
Coupeur de bois, garçon de café.
Jeunesse au SOI, ami de Maurice LE BERRE.
Militant des Jeunesses communistes.
Arrêté dans la nuit du 13 au 14 juillet 1941 par la Police française, commissariat de police de Montgeron pour distribution de tracts du Front national préparant les manifestations du 14 juillet contre l'occupant (avec Marcel LINARD, André ROUSSEAU, Pierre BONNOT). Livré aux Allemands, Feldkommandantur 758.
Condamné le 29 juillet 1941 par le tribunal allemand de la Feldkommandantur 758 de Saint-Cloud à une peine de 6 mois de prison jusqu'au 15 janvier 1942.
Interné à Fresnes, au Cherche-Midi (2 août 1941), au fort de Villeneuve-St-Georges.
Transféré le 15 janvier 1942, à la fin de sa peine, au camp de Royal Lieu à Compiègne, puis déporté.
Déporté à Auschwitz.
Convoi des "45 000" parti de Compiègne le 6 juillet 1942, avec André ROUSSEAU, Paul NOYER, Auguste TAILLADE (convoi "Nuit et Brouillard"). Arrivé à Auschwitz le 8 juillet 1942.
Matricule probable au KL Auschwitz : 45 897.
Décédé le 18/09/1942 à Auschwitz (Pologne).
Attestation d'appartenance au Front National de lutte dès sa création.
Carte de Déporté Politique.
Mention "Mort pour la France".

Robert MORICCI vers 1937 lors d'une quête pour le peuple espagnol devant le dispensaire de Draveil.
Photo Collection Images Mémoire draveilloise

NOYER Paul

Né le 25/01/1894 à Paris 20e (Seine).
45 ans en 1939.
5 av. des Ormes (La villa).
Ancien combattant de la guerre 1914-1918.
Marié, 2 enfants.
Boucher sur les marchés, puis chauffeur, puis terrassier.
Militant communiste, secrétaire de cellule à Draveil.
Arrêté le 7/12/1939 "pour reconstitution de ligue dissoute" avec Fernand JULIAN et Maurice BRUNETEAU.
Interné à La Santé, puis Gurs. Jugé par le Tribunal Militaire de Périgueux pour, condamné à 6 mois de prison pour détention d'armes et de munitions du guerre, et libéré, la peine ayant été couverte par l'incarcération.
Hébergé avec sa famille 23 rue Pasteur à Ivry par un militant communiste (peut-être le chauffeur de Georges MARANNE). Travaille comme terrassier chez Campenon.
Arrêté de nouveau le 28 mai 1941 par le commissariat de police d'Asnières, dans l'affaire Gabriel PÉRI, pour distribution de tracts appelant à la lutte contre l'ennemi.
Interné à La Santé le 1er juin 1941.
Acquitté le 21 septembre 1941 par la section de Paris du Tribunal d'État.
Interné administrativement au camp de rouillé le 23 septembre 1941 en application du décret du 18 novembre 1939.
"Pris en charge par les Allemands" (donné par la Préfecture de Police de la Seine aux autorités allemandes) le 9 février 1942 et interné au camp de Compiègne.
Déporté à Auschwitz.
Convoi des "45 000" parti de Compiègne le 6 juillet 1942, avec Robert MORICCI, André ROUSSEAU, Auguste TAILLADE. Arrivé à Auschwitz le 8 juillet 1942.
Matricule KL Auschwitz : 45931.
Décédé le 19 septembre 1942 à Auschwitz (Pologne), 2 mois après son arrivée.
L'épouse de Paul, Émilie dite Lily, est arrêtée en 1943, déportée à Ravensbrück en 1944. Leur fils Marcel, 18 ans, peut se débrouiller seul. Leur fille Paule, âgée de 8 ans, est recueillie par Fernand et Margot JULIAN puis par France HAMELIN qui a pu s'évader de prison avec son bébé grâce à Marcel NOYER (voir le livre de France HAMELIN, Femmes dans la nuit, Éd. Renaudot).
Homologué Sergent dans la Résistance Intérieure Française. Date de prise de rang : 1er mai 1941.
Services accomplis dans la Résistance à partir du 28 février 1941.
Organisation de Résistance : Front National de lutte.
Mention "Mort pour la France".
Carte de Déporté Politique.

Photo Collection Marcel NOYER

RODRIGUEZ Gonzalo

Né en 1908.
31 ans en 1939.
Militant communiste.
Participe à la Guerre d'Espagne.
Interné au camp de Rouillé.
Décédé en 1945.

RUPPÉ Louis

Né le 25/09/1906 à Paris 12e (Seine).
32 ans en 1939.
Militant communiste.
Déporté à Sachsenhausen.
Convoi parti le 24 janvier 1943 de Compiègne, arrivé le 25 janvier à Sachsenhausen.
Matricule KL Sachsenhausen : 59310.
Déporté ensuite à Buchenwald.
Décédé en avril 1945 à Halle (Allemagne).

TAILLADE Auguste Pierre, dit Pierre


Né le 17 janvier 1905 à Tassin-la-Demi-Lune (Rhône), fils de Pierre TAILLADE, terrassier et son épouse Élisabeth CHARLAT.
34 ans en 1939.
Rue Eugène Delacroix, Draveil.
Serrurier puis cantonnier municipal après son installation à Draveil.
Marié le 24 mai 1924 à Vitry-sur-Seine avec Philomène Fanchon PÉJOUX.
Militant communiste, secrétaire de la cellule "Danton" de Draveil, secrétaire adjoint de la section locale du PCF.
Arrêté le 30 décembre 1939 pour reconstitution du Parti Communiste. S'évade au cours d'un transfert.
De nouveau arrêté à Draveil le 6 décembre 1940 par la Police française du Commissariat de Montgeron pour distribution de tracts clandestins.
Interné à la Santé puis à Aincourt en décembre 1940. Transféré à Compiègne en juin 1941 pour avoir participé aux incidents contre les partisans de GITTON.
Déporté à Auschwitz.
Convoi des "45 000" parti de Compiègne le 6 juillet 1942, avec Robert MORICCI, Paul NOYER, André ROUSSEAU. Arrivé à Auschwitz le 8 juillet 1942.
Matricule au KL Auschwitz : 46124. Il est affecté au Kommando Schlosserei (serrurerie).
Homologué Sergent dans la Résistance Intérieure Française au titre du Front National (Front National de Lutte pour la Libération et l'Indépendance de la France). Services dans la Résistance reconnus à partir de 1940.
Décédé le 27 avril 1943 à Auschwitz (Pologne).

• Pierre TAILLADE vers 1937 lors d'une quête pour le peuple espagnol.
Photo Collection Images Mémoire draveilloise.

• Livre "Les Triangles rouges à Auschwitz - Le convoi politique du 6 juillet 1942 (convoi des 45000) ", Claudine CARDON-HAMET, Autrement, 2005.
Voir du même auteur : "Les 45000, Mille otages pour Auschwitz, le convu 6 juillet 1942 ", Éd. Graphein, 1997.

TRUPHÉMUS Ernest

Né le 9/02/1892 à Ribiers (Hautes-Alpes).
47 ans en 1939.
60 allée de la Cité nouvelle (Paris-Jardins), Draveil.
Militant socialiste.
Imprimeur typographe.
Déporté à Buchenwald.
Convoi parti de Compiègne le 17 septembre 1943, arrivé au KL Buchenwald le 18 septembre 1943.
Matricule KL Buchenwald : 21726.
Déporté ensuite au camp de Dora.
Décédé le 28/07/1944, lieu indéterminé.

Déportés - Revenus des camps

CHAIGNEAU Célestin

Né le 15 décembre (ou septembre ?) 1924 à Vendôme (Loir et Cher).
Mécanicien dentiste.
Militant communiste.
Résistant. Arrêté le 19 mars 1943 à Vendôme.
Interné à Bayonne le 22 mars 1943, puis à Bordeaux le 27 avril 1943, puis à Compiègne le 21 juin 1943.
Déporté dans de nombreux camps.
Convoi parti de Compiègne le 25 juin 1943, arrivé au KL Buchenwald le 27 juin 1943.
Matricule KL Buchenwald : 14465.
Déporté ensuite à Dora le 4 septembre 1943, à Bergen-Belsen le 27 mars 1944, à Neuengamme le 4 septembre 1944, à Hamburg (kommando de Neuengamme) le 15 septembre 1944, à Neuengamme le 27 décembre 1944, à Brunswick le 27 mars 1945, à Ravensbrück le 16 avril 1945 où le camp est libéré par les Soviétiques le 30 avril 1945.
Son état de santé nécessite alors plusieurs séjours dans les hopitaux de Bicêtre, Laënnec, puis au sanatorium Joffre où il se soigne du 31 septembre 1945 au 31 juin 1946.
Chevalier de la Légion d'Honneur.
Marié le 26 septembre 1945 avec Lucienne CHAIGNEAU.

Photo Collection Lucienne TRIOULLIER

DEGUÉRET-LE BERRE Simone

Née le 22 août 1918 à Toulon (Var).
Militante des Jeunesses communistes.
La Villa, Draveil
Combattante des "Bataillons de la Jeunesse".
Agent de liaison du premier maquis de France, le "Camp du Calvaire" à Moret-sur-Loing (juin à août 1942) dirigé par son compagnon Maurice LE BERRE.
Participe à plusieurs attentats contre les nazis.
Déportée à Ravensbrück.
Convoi parti le 26 juillet 1943 de la gare de l'Est, arrivé à Sarrebruck le 27 juillet. Reparti le 30 juillet pour Ravensbrück, arrivé le 1er août 1943.
Matricule KL Ravensbrück : 21661.
Déportée ensuite à Mauthausen où le camp est libéré le 22 avril 1945.
Revient de déportation et reprend la lutte.

Photo de Simone LE BERRE, échevelée, prise au Fort de Romainville. Matricule : HL122H 1749 (Haft Lager 122 (Romainville), h : haftling, détenu 1749). Photo prise dans la cour du fort devant un drap blanc. Informations fournies par Pierre LABATE, www.memoire-vive.ibretagne.net.
Photo Collection Roger PAYEN

LANSOY-BROSSARD Denise

Née le 15/09/1914 à Montreuil-sur-Mer (Pas-de-Calais).
24 ans en 1939.
67 bd de Bellevue (La Villa) puis 210 bd Henri Barbusse, Draveil.
Militante communiste.
Arrêtée le 1er juillet 1944.
Déportée le 3/08/1944 à Ravensbrück.
Convoi parti de Paris (gare de l'Est) le 3 août 1944, arrivé le jour même à Sarrebruck, camp de Neue Bremm. Déportée ensuite au camp de Ravensbrück.
Matricule KL Ravensbrück : 51396.
Travail forcé au Kommando Gartenfeld du camp de Sachsenhausen, dans les usines SIEMENS.
Revient de déportation.

Photo Collection Pierre BROSSARD

LE BERRE Maurice

Né le 26 août 1921 à Montrouge (Seine).
18 ans en 1939.
La Villa, Draveil.
Militant des Jeunesses communistes
Chef de détachement des "Bataillons de la Jeunesse". Un de ceux qui ont lancé la lutte armée contre l'occupant.
Selon Albert OUZOULIAS, "Il fut l'un des plus courageux combattants de la Résistance et le moins décoré".
Responsable de nombreux attentats contre les nazis et leurs biens volés.
Responsable FTP du premier maquis de France, de juin à août 1942, le "Camp du Calvaire" à Moret-sur-Loing.
Arrêté le 28 août 1942 à Fontenay-sous-Bois. Torturé, livré aux Allemands, est interné au Fort de Romainville d'où il s'évade le 31 décembre 1942 en compagnie de Léon PAROUTTY lequel est repris dans les fossés.
LE BERRE est repris le 15 janvier 1943.
Déporté à Gusen, Kommando de Mauthausen en 1943.
Parti le 27 mars de Paris (gare de l'Est) en direction de Trèves, arrivé 2 jours après, le 29 mars, au KL Mauthausen. Convoi "Nuit et Brouillard" NN.
Matricule KL Mauthausen : 25522.
Revient de déportation après avoir servi de cobaye aux "médecins" allemands.
Décédé en 1979.

Fiche de la Préfecture de Police

LEROY André

Né le 16 janvier 1913 à Montreuil (Seine).
26 ans en 1939.
28 av. Léon Sorbier (anc. av. Marguerite).
Bureau national des Jeunesses communistes, adjoint de Danielle CASANOVA.
Responsable politique de la formation et de l'organisation des "Bataillons de la jeunesse" et du lancement de la lutte armée par les jeunes des "Bataillons".
Arrêté le 12 mai 1942 à Paris par la Police française.
Interné du 12 mai 1942 au 13 mai 1944 à la Santé, Poissy, Melun, Châlons-sur-Saône, prisons où il organise la résistance des détenus.
Commandant FTPF-FFI.
Déporté le 14 mai 1944 à Buchenwald.
Transport parti le 12 mai 1944 de Compiègne, arrivé le 14 mai au KL Buchenwald.
Matricule KL Buchenwald : 51027.
où il fait partie de la direction clandestine du camp. Organise à la tête de la IIIe Brigade la libération du camp le 11 avril 1945 par les déportés eux-mêmes.
Décédé le 13 mars 1982.

Danielle CASANOVA et André LEROY lors du départ pour le Congrès mondial de la Jeunesse pour la Paix, New York, août 1938.

MATHIS-NOYER Émilie

Née le 26 juillet 1901 à Paris XIe.
38 ans en 1939.
5 av. des Ormes (La Villa).
Dite "Lili".
Militante communiste.
Résistante "Front National" de mai 1941 à mai 1945. Travaille dès juin 1940 sous les directives de Roger PAYEN
Arrêtée le 31 août 1943 à Alfortville par la Brigade Spéciale, pour impression et diffusion de tracts appelant à la lutte contre l'envahisseur.
Internée à La Roquette, Rennes, Romainville.
Jugée par la Section Spéciale, condamnée à 18 mois de prison et 1200 F d'amende.
Responsable politique des détenues de La Roquette.
Déportée à Ravensbrück.
Transport parti de Paris (gare de l'Est, arrivé à Sarrebruck (camp de Neue Bremm) le 30 mai 1944.
Déportée ensuite à Ravensbruck.
Matricule au KL Ravensbruck : 42206.
Puis affectée au kommando de travail forcé de Leipzig, kommando de Buchenwald.
Rapatriée le 21 mai 1945.
Son mari, Paul NOYER, avait été arrêté en 1939 puis en 1941, déporté et décédé à Auschwitz. Après l'arrestation d'Émilie, leurs deux enfants restent seuls. Leur fils Marcel, 18 ans, peut se débrouiller seul. Leur fille Paule, âgée de 8 ans, est recueillie par Fernand et Margot JULIAN puis par France HAMELIN qui a pu s'évader de prison avec son bébé grâce à Marcel NOYER (voir le livre de France HAMELIN, Femmes dans la nuit, Éd. Renaudot)
Décédée en 1991.

Photo Collection Marcel NOYER

ROUSSEAU André

Né le 22/06/1907 à St Chéron (Seine-et-Oise).
32 ans en 1939.
1 rue Charles Mory (Mainville), Draveil.
Chauffeur.
5 enfants.
Militant communiste.
Arrêté dans la nuit du 13 au 14 juillet 1941 par la Police française (préfecture de Versailles pour le compte de la Feldkommandantur 758) pour distribution de tracts du Front national préparant les manifestations du 14 juillet contre l'occupant (avec Marcel LINARD, Robert MORICCI, Pierre BONNOT). Condamné à 6 mois de prison par le tribunal militaire allemand de St Cloud (Feldkommandantur) pour propagande communiste. Fin de la peine 15 janvier 1942, comme Robert MORICCI.
Interné au Cherche-Midi (juillet-août 1941), Fresnes (août-octobre 1941), Villeneuve-St-Georges (octobre 1941-janvier 1942).
À la fin de sa peine, est transféré à Compiègne (janvier 1942-6 juillet 1942) puis déporté. En février 1942, André ROUSSEAU avait été porté sur une liste d'otages de l'état major allemand et finalement non retenu.
Déporté à Auschwitz, Mauthausen (avril 1945), Melk, Ebensee (avril 1945-mai 1945).
Convoi des "45 000" parti de Compiègne le 6 juillet 1942, avec Robert MORICCI, Paul NOYER, Auguste TAILLADE. Arrivé à Auschwitz le 8 juillet 1942.
Matricule KL Auschwitz : 46078.
Libéré à Ebensee le 6 mai 1945. Rapatrié le 28 mai 1945.
Décédé le 30/12/1963 à Villeneuve-St-Georges.
"Mort pour la France".

André ROUSSEAU à son retour de déportation.
Photo Collection Roger PAYEN.

SCHNAIDERMAN Gdalien-Gustave

Né le 20 août 1880 à Baranow (Russie).
59 ans en 1939.
58 rue des Creuses? (Mainville), Draveil.
Juif, militant communiste, résistant.
Interné à Voves-Chateaubriant, Compiègne.
Déporté à Neuengamme.
Transport parti le 21 mai 1944 de Compiègne, arrivé le 24 mai au KL Neuengamme.
Matricule au KL Neuengamme : 30398.
Rapatrié le 8 mai 1945.
Décédé le 5 juin 1955 à Draveil.

Gustave SCHNAIDERMAN photographié au camp de Voves ? en 1941.
Collection Raymond SCHNAIDERMAN

Internés

AGGOUN Ali

Responsable syndical CGT au sanatorium Joffre.
Responsable algérien de la Fédération algérienne de Seine-et-Oise du Parti Communiste.
Arrêté en 1941 (novembre ?) à Draveil par la police française de Montgeron.
Interné à Aincourt (1941), Voves, Pithiviers puis à l'Île de Ré où il est libéré en mai 1945.

AGGOUN Ali photographié au camp de Voves ? en 1941.
Collection Raymond SCHNAIDERMAN

BONNOT Pierre

Né le 17/10/1911 à Gentilly.
27 ans en 1939.
Plombier-couvreur.
Militant communiste.
Arrêté dans la nuit du 13 au 14 juillet 1941 par la Police française (préfecture de Versailles pour le compte de la Feldkommandantur 758) pour distribution de tracts du Front national préparant les manifestations du 14 juillet contre l'occupant (avec André ROUSSEAU, Robert MORICCI, Marcel LINARD).
Interné à Beaune-la-Rolande.

BONNOT René

Militant communiste.
Interné au camp de Voves ? vers 1941.

CHÂLON Marcel

Né en 1900.
39 ans en 1939.
Militant communiste.
Interné à Compiègne de 1941 à 1943.
Décédé le 29 mai 1944 dans le bombardement du sanatorium de Champrosay.

Photo Collection Nicole et Xavier LE BOULC'H

DEGUÉRET-PAYEN Suzanne

Née le 8/12/1910 à Ivry-sur-Seine.
28 ans en 1939.
1 puis 2 rue Jean Jaurès, Draveil.
Militante communiste.
Résistante. "Louise" ou "Charlotte".
Agent de liaison, notamment entre Roger PAYEN et Jacques DUCLOS.
Exemple de liaison : Roger PAYEN ("Blaise") - Suzanne PAYEN - Lucie GRATTADOUX - Manolita - "Victor" - Jacques DUCLOS.
Arrêtée le 2 mars 1943 par la Brigade Spéciale.
Internée à la Petite Roquette.
Torturée par la Brigade Spéciale. Condamnée à 5 ans de prison.
Décédée le 2/09/2004 à Ruoms.
Carte du Combattant.Carte de Combattant Volontaire de la Résistance.
Carte d'Interné Résistant.

Photo Collection Roger PAYEN

JOUBIN Émile

Ancien combattant de la guerre 1914-1918.
Militant communiste.
Interné à Gurs puis Voves.
Ouvrier menuisier de la commune de Draveil, licencié par le "Mal Élu".

HENRI

Militant communiste.
Interné au camp d'Aincourt en 1940.

JULIAN Fernand

Né le 4/01/1911 à Draveil.
28 ans en 1939.
5 allée des Deux-Cèdres (Paris-Jardins), Draveil
Militant communiste.
Appariteur à la mairie de Draveil.
Arrêté le 7/12/1939 avec Paul NOYER et Maurice BRUNETEAU.
Interné à la Santé, à Gurs le 10/06/1940, à Nontron (Dordogne) le 11/11/1940.
Libéré le 6/12/1940.
Fin 1942 à début 1943, participe, en remplacement d'Henri DUVERNOIS arrêté, aux éditions clandestines du Parti communiste et du Front national, activité nationale sous la responsabilité de Roger PAYEN.
Conseiller municipal de Draveil en 1947.
Directeur de l'OPHLM de Villeneuve-Saint-Georges.
Maire de Ruoms en 1979.
Décédé le 11/04/1995 à Vallon-Pont-D'Arc (Ardèche).

Photo Collection Roger PAYEN

KREMER Pierre

Militant communiste.
Interné au camp de Voves ? en 1941.

Pierre KREMER photographié au camp de Voves ? en 1941.
Collection Raymond SCHNAIDERMAN

LE LAY Désiré

Né le 16/07/1901 à Saint-Denis (Seine).
38 ans en 1939.
Avenue de Bellevue (La Villa), Draveil.
1930 : conseiller municipal communiste de Saint-Denis, sur la liste DORIOT. S'oppose à DORIOT dès 1934.
1937 : secrétaire de la Fédération CGT des Métaux.
Arrêté le 4/12/1940, torturé au commissariat de Saint-Denis.
Interné à la Santé, puis à Fresnes, puis à Rouillé (Vienne). S'évade le 4/03/1942.
Reprend le combat clandestin en Seine-Inférieure, sous les ordres d'Auguste DELAUNE.
Se réfugie, malade des suites de ses tortures, à Draveil où sa femme, Antonine LE LAY, chiffre les messages de Jacques DUCLOS.
Une rue de Saint-Denis porte le nom de Désiré LE LAY.
Décédé le 21/03/1943 à Draveil.

PAYEN Roger

Né le 14/01/1913 à Puiseaux (Loiret).
26 ans en 1939.
1 puis 2 rue Jean Jaurès, Draveil.
Décorateur, architecte.
Militant communiste, Conseiller municipal de Draveil en 1947, 1953, 1959.
1931 : Responsable du SOI (Secours Ouvrier International) de Draveil, puis organisateur du Camp de la Paix.
1933 : chargé par le Parti communiste des premiers contacts avec les catholiques.
Triangle de direction du PCF clandestin Région Paris-Sud avec Maurice LACAZETTE et Mary BESSEYRE, tous deux arrêtés et fusillés.
"Blaise" ou "Martin" dans la clandestinité.
Responsable national de la presse clandestine du PCF et du Front National.
Arrêté le 2 mars 1943 par la Brigade Spéciale.
Interné pendant 19 mois à la Santé où il participe au "Front National Santé". Responsable politique des détenus de la Santé.
Condamné à 15 ans de travaux forcés.
Libéré le 17 août 1944 par les gardiens de la prison de la Santé gagnés à la cause des résistants internés.
Correspondant de guerre du journal L'Humanité à partir du 21 août 1944.
Secrétaire de rédaction à L'Humanité.
Carte du Combattant.
Carte de Combattant Volontaire de la Résistance.
Carte d'Interné Résistant.
Décédé le 12 novembre 2012 à Aubenas (Ardèche)

Photo Collection Roger PAYEN

PÉRON Yves

Né le 16 juin 1898 à Trégourez.
41 ans en 1939.
188 rue Pierre Brossolette, Draveil.
Maçon.
Militant communiste. Conseiller municipal de Draveil en 1932, 1935, 1945, 1948, 1953. Déchu de son mandat en mars 1940, réhabilité à la Libération.
Résistant.
Interné aux camps d'Aincourt en janvier 1941, de Rouillé en septembre 1941. S'échappe du chantier Todt de Migné (Vienne).
Adjudant-chef dans les maquis.

Photo Collection Images Mémoire draveilloise

SADOUL Jacques

Né le 22 mai 1881 à Paris.
13 rue Alphonse Daudet (Champrosay), Draveil.
Avocat .
Ami d'Albert THOMAS qui l'envoie en mission diplomatique en Russie en 1916. Se rallie aux Bolchevicks.
Correspondant pour la France du journal soviétique Les Izvestia de 1932 à août 1939 .
Arrêté le 21 juin 1941.
Interné à St-Paul d'Eyjeaux de juin à décembre 1941.
Décédé le 18 novembre 1956 à Paris. Enterré au cimetière de Sénart avec son fils Ary, metteur en scène.

Résistants morts au combat

CHADEL Julien

Né le 20/10/1913 à Draveil.
25 ans en 1939.
Militant communiste, résistant.
Adjudant FTPF-FFI de la 2e Compagnie du Maquis de Gâtines-Valençay.
Tué par la Milice le 11/08/1944 dans les combats de la Libération, au maquis de Valençay (Indre).

Photo Collection Roger PAYEN

DREYFUS Georges

Né le 2/04/1901 à Vesoul(Haute-Saône).
38 ans en 1939.
5 allée des Deux-Cèdres (PJ).
Ingénieur chimiste.
Militant communiste, Conseiller municipal de Draveil en 1935.
Brigades internationales.
Déchu de son mandat de Conseiller municipal en mars 1940, réhabilité à la Libération.
Interné à Châteauroux, à Limoges.
Capitaine FTPF-FFI dans les maquis de l'Indre.
Fondateur du Front national de l'Indre dont sa compagne, l'écrivaine et maquisarde Georgette GUÉGUEN-DREYFUS dirigera le secrétariat.
Croix de guerre et Légion d'Honneur.
Décédé le 30 août 1944 à Neuillay-les-Bois, dans les combats de la Libération.

Photo Collection Roger PAYEN

GEORGES Pierre
(Colonel Fabien)

Né le 21 janvier 1919 à Paris 19e.
20 ans en 1939.
Militant des Jeunesses communistes.
Animateur au Camp de la Paix de Mainville, responsable d'une équipe d'enfants de Belleville.
S'engage dans les Brigades internationales en 1936, à 17 ans. Adjudant à 18 ans.
Ami depuis le Camp de la Paix de Maurice LE BERRE, Roger PAYEN, et d'autres futurs résistants de Draveil.
Chargé par le Parti communiste d'organiser les premiers groupes armés, "Bataillons de la Jeunesse".
Colonel FTP à 23 ans. Organisateur de maquis.
Participe à la Libération de Paris.
Décédé le 27 décembre 1944 à Habsheim (Haut-Rhin) à la tête de la "Colonne Fabien", 1ère Brigade FFI de Paris, lancée dans des conditions héroïques à la poursuite de l'ennemi.

Photo Roger PAYEN

LE BAIL René
René LEBAIL

Aide-soignant à l'hôpital Broussais.
Militants CGT.
Résistant FTP-FFI à l'hôpital Broussais, Milices Patriotiques de Paris.
Décédé en mission le 22 août 1944 avenue d'Alésia, dans les combats de la Libération de Paris.

1 - Photo Collection Roger PAYEN

2 - Portrait de René LEBAIL exposé dans le restaurant de l'hôpital Broussais avant la vente des bâtiments par l'AP. Patrimoine de la section CGT de l'hôpital.
Photo Martine Garcin.

PRÉVOST Jean

Né le 13 juin 1901 à Saint-Pierre-lès-Nemours (Seine-Et-Marne).
38 ans en 1939.
Écrivain, École normale supérieure.
Un des fondateurs du "Plan Montagnard" du maquis du Vercors.
Commandant GODERVILLE dans le maquis.
Dans son livre «Le Peuple impopulaire», son fils Alain PRÉVOST, écrivain draveillois, relate d'une façon romancée la vie et la mort de son père dans le maquis. Il dénonce l'abandon du Vercors par Londres et Alger.
Époux en premières noces de Marcelle AUCLAIR, père de Michel et Alain PRÉVOST, écrivains draveillois et de Françoise PRÉVOST, comédienne. Divorcé, Jean continue à voir sa famille à Champrosay où il pratique les sports aquatiques.
7 rue Alphonse Daudet (Champrosay), Draveil.
Décédé le 1er août 1944 dans le maquis du Vercors.

Photo Collection Helen PRÉVOST

Autres résistants

BRÉANT Geneviève

Geneviève BRÉANT en 1945
Photo Collection Roger PAYEN

CAZIN Marcel

Né le 7 juillet 1905 à Nogent-le-Roi.
34 ans en 1939.
Rue Mon Désir et 8 avenue du Centre, Draveil
Mouleur, fondeur.
Adhère au Parti communiste en 1923.
Membre du Comité de Rayon de Draveil.
Conseiller municipal communiste en 1932 et 1935. Déchu de son mandat en mars 1940, réhabilité à la Libération.
Volontaire dans les Brigades internationales. Arrive en Espagne le 24 février 1937 comme Commissaire politique de langue française à Murcia. Commissaire de guerre de Bataillon. Commissaire politique du 12e bataillon de la 14e Brigade internationale. Commissaire politique à Benicasim. Proche d'André MARTY.
Repart d'Espagne le 24 janvier 1938 pour effectuer en France sa période militaire. Service militaire dans l'infanterie.
Résistant pendant la guerre 1939-1945.
Interné dans les camps de Voves et Pithiviers. S'évade.
Commandant FTPF-FN-FFI, Chef du 1er Bureau (Effectifs, Unités de Combat et Corps Francs) FTPF pour les départements de Meurthe et Moselle, Vosges, Haute-Marne, Haute-Saône, Doubs, Jura, Territoire de Belfort.
Nommé Lieutenant-colonel FTPF-FFI le 6 juin 1944. Se bat jusqu'en avril 1945 dans la dernière poche sur le front du Médoc, à Royan et La Rochelle.
Démobilisé en juin 1945 à sa demande.
Décédé le 25 février 1980 à Paris 18e.

Marcel CAZIN vers 1932
Photo Collection Roger PAYEN

DE WITTE Georges

Né le 17 octobre 1904 à Villeneuve-Saint-Georges.
Teinturier à Draveil.
129 rue de Juvisy (Bd du Gl de Gaulle), Draveil.
Militant communiste.
Résistant Front national et groupe "Vengeance".
Conseiller municipal en 1945 et 1947.

FERRAN-TRIOULLIER Lucienne

Née le 10 août 1921à Carcassonne (Aude).
10 allée du Bocage (Paris-Jardins), Draveil.
Responsable communiste de l'Union des Femmes françaises.
Résistante à Draveil, agent de liaison de Camille JULLIAN et du groupe parisien du "Front national Monnaie". Transport de cartes d'identité, de courrier, de matériel.
Conseillère municipale de Draveil en 1953.

Lucienne TRIOULLIER à la Libération.
Habillement et sac utilisés lors des liaisons.
Photo Collection Lucienne TRIOULLIER

GUÉGUEN-DREYFUS Georgette

Née le 26 mai 1892 à Brest (Finistère).
5 allée des Deux-Cèdres (Paris-Jardins).
Premier mariage avec l'Américain Bil Spencer Bayley PRESCOTTE.
Veuve, se remarie avec Georges DREYFUS.
Militante communiste. Résistante dès 1940.
Écrivaine, journaliste.
Maquisarde dans les maquis de l'Indre avec son compagnon Georges DREYFUS, Capitaine FTPF-FFI. Elle effectue de nombreux reportages dans ces maquis.
Dirige le secrétariat du Front national de l'Indre.
Responsable de l'«Union des Femmes Françaises» de l'Indre, puis Présidente de l'«Union des Femmes Françaises de Corrèze».
Décédée le 7 novembre 1973 à Tulle.

 

HANSEN Geneviève

Néé le 8 octobre 1916
Résistante à Draveil, Front National de Libération. Liaison avec Jacques DUCLOS.

HAZEMANN Jean-Jacques

Né le 20 octobre 1922.
16 ans en 1939.
20 allée du Sud au Nord (Paris-Jardins).
Militant communiste.
Médecin, spécialiste de la pédiatrie sociale, de la Protection Maternelle et Infantile, militant pour une médecine de prévention. Fonde et dirige un sanatorium. Chef de service à l'hôpital Cochin.
Résistant FTPF, comme étudiant en médecine, dans les maquis de l'Ain.
Décédé le 18 octobre 2002.

Photo Collection Marion HAZEMANN

HAZEMANN Robert-Henri

Né le 15/09/1897 à Paris 1er.
42 ans en 1939.
21 allée du Cloître (Paris-Jardins), Draveil.
Médecin hygiéniste, fondateur de la médecine sociale.
Conseiller municipal communiste d'Athis-Mons en 1925.
Chef de cabinet du ministre de la Santé Henri Sellier dans le gouvernement de Front populaire en 1936. Représente ce ministre lors de l'inauguration de la statue de Paul LAFARGUE en juin 1937 à Draveil.
Un des trois fondateurs de la Cité "Clairvivre" de Dordogne, sorte de phalanstère, ville considérée aujourd'hui comme la seule réalisation en Europe au XXe siècle d'une cité idéale, fondée en 1933 sur les principes du «socialisme utopique» de la fin du XIXe siècle.
Représente la France à la Société Des Nations.
Résistant dans un réseau, avec le Pr MONNOD. Arrêté par les Allemands.
Travaille au programme de santé du CNR (Conseil National de la Résistance).
Chef de cabinet du ministre de la Santé BILLOUD à la Libération et des deux ministres suivants.
Décédé le 19/12/1976 à Paris 14e.

JULIAN Camille

Né le 26/10/1906 à Port-St-Louis-du-Rhône.
32 ans en 1939.
5 allée des Deux-Cèdres (Paris-Jardins), Draveil.
Ouvrier d'État à la Monnaie.
Trésorier du syndicat CGT des ouvriers des Monnaies et Médailles du 19 septembre 1938 au 13 novembre 1939.
Militant communiste.
Résistant au "Front National Monnaie" de mai 1941 à septembre 1944, FFI.
Participe à des opérations du mouvement "Vengeance" à Draveil.
Combats de la Libération sur la barricade du Quai de Conti à Paris.
Décédé le 16/02/1997.

Attestation du CNR signée des 3 V du COMAC (Pierre VILLON, KRIEGEL-VALRIMONT et VAILLANT), attribuée à Camille JULIAN pour sa participation aux combats de la Libération.
Collection Martine et François ANCELIN-JULIAN

LE LAY Antonine dite "Julienne"

Chiffreuse de Jacques DUCLOS à Draveil, assure une grande partie de ses communications directes vers Moscou.
Décédée le 17 janvier 1981.

MANGIN-SOUCHE Lucienne
Lucienne MANGIN-SOUCHE

Née le 24 septembre 1922 à Paris 14e.
16 ans en 1939.
Agent de liaison de Roger PAYEN et de Geneviève HANSEN. Pseudonyme : "Charlotte".
Mi-1943 : résistance à Lyon sous le nom d'"Odette MEUNIER". Patron : "Phillippe". Puis à Marseille, patron : "Claude" REY. Puis patron "Henri" SAUVIGNET de St-Étienne.
Décédée le 16 septembre 1995 à Auxerre (Yonne).

Photo Collection Gabrielle SOUCHE

MOREAU Germaine

Née le 29 décembre 1920 à Colombes.
18 ans en 1939.
Avenue Gambetta puis Villiers.
Entre en clandestinité en 1941.
Agent de liaison de son mari Raymond RIDEL, déporté avec Jean LAFFITTE à Mauthausen où il décède le 21juillet 1943.
Résistante "Front National" et FTP. FTP à Lyon à partir de 1942.
Carte de combattant volontaire.

Photo Collection Martine GARCIN

NOYER Marcel

Né le 4 mars 1925.
Après l'arrestation de son père Paul NOYER le 28 mai 1941(mort à Auschwitz) et de sa mère Émilie NOYER le 31 août 1943 (internée puis déportée), Marcel reste seul à 18 ans avec sa sœur de 8 ans.
Le 17 mai 1944, Marcel NOYER organise et réalise l'évasion de la résistante France HAMELIN et de son bébé Michel âgé de quelques jours, le plus jeune évadé de France.

PASDELOUP Auguste

Né le 20 septembre 1883 à Foecy (Cher).
Électricien.
131 rue de Juvisy (Av. du Gl de Gaulle).
Résistant Front national et groupe "Vengeance".
Premier adjoint désigné le 10 septembre 1944 par arrêté préfectoral dans la première municipalité après la Libération, le Maire désigné étant Ferdinand MERMA, représentant la CGT.
Devient Maire désigné le 8 novembre 1944 après démission de MERMA.
Premier Maire élu après la Libération, nommé le 4 mai 1945.
Conseiller municipal en 1947 et 1953.

PASDELOUP Marcel

Né le 21 mars 1914.
131 rue de Juvisy (Av. du Gl de Gaulle).
Photographe opticien.
Prisonnier de guerre libéré dans le cadre de la "Relève".
Entre dans la Résistance après 3 mois de soins.
Radio à Paris dans un mouvement de résistance.

PASDELOUP Jacqueline

Née le 25 décembre 1921.
131 rue de Juvisy (Av. du Gl de Gaulle).
Photographe.
Résistante à Draveil.

PRÉVOST Michel

Né le 22 décembre 1927.
11 ans en 1939.
7 rue Alphonse Daudet (Champrosay).
"Gavroche du Vercors", ambulancier à 16 ans dans le maquis du Vercors, avec son père Jean PRÉVOST, Commandant GODERVILLE.
Un des plus jeunes "Croix de guerre".
Écrivain, marxiste, devient secrétaire de la section du PCF de Draveil. Travaille pour l'UNESCO qu'il représente en Malaisie de 1969 à 1971.
Décédé le 27 janvier 1996.

TRIOULLIER Fernand

Né le 18 février 1914.
10 allée du Bocage (Paris-Jardins), Draveil.
Ouvrier plombier puis enseignant puis ouvrier chez TÉCALÉMIT dont il devient responsable du CE.
Militant communiste.
Résistant à Draveil dans le groupe "Vengeance" et chez TÉCALÉMIT.
Conseiller municipal en 1945.
Décédé le 25 janvier 1984.

Photo Collection Lucienne TRIOULLIER.

Résistants arrivés à Draveil après 1945 (incomplet)

BIANCHI Sonia
 
DANEST Jean
 
FÉRON

Gardien à la prison de la Santé à la fin de la guerre 39-45.
Front National de lutte pour l'Indépendance de la France.

 
Hommage rendu à la Libération aux résistants draveillois morts pour la France.
Vitrine du local du PCF.
Photo Collection Lucienne TRIOULLIER.
Camp de Voves en 1942 ?. De gauche à droite :
Marcel CAZIN,, AGGOUN Ali, X, KREMER Pierre, X, X, SCHNAIDERMAN Gustave, BONNOT René.
Photo Collection Raymond SCHNAIDERMAN.
 
Martine Garcin
11 décembre 2004
Dernière mise à jour : 14 mai 2013
Pour apporter un témoignage :
Martine.garcin@wanadoo.fr
06 84 04 92 27
Haut de page

© Soleils en chantier 2004-2016
Webmestre
Mise à jour :
14 mai 2013