Caractères draveillois
Draveil-Résistance

Théma
Notre devoir de mémoire
SOI et Camp de la Paix de Mainville, pépinières de résistants
Dès 1933, on savait
Volontaires de la Guerre d‘Espagne
Les Fusillés du 30 avril 1944 à la prison de la Santé
La Mutinerie du 14 juillet 1944 à la prison de la Santé. Témoignage
Du nouveau sur la Libération
de Draveil [1]
[2]
Déportés, Internés de Draveil [Cartes]
Déportés, Internés, Résistants de 1939-1945, Draveil
Déportés, Internés de Vigneux [Cartes]
Déportés, Internés, Résistants de 1939-1945, Vigneux
Jeunesse résistante Draveil Vigneux
Exposition "Draveillois(es) en Résistance"
Exposition " Parcours Santé "
Concours National Résistance Déportation
1908 - Les Grèves de Draveil-Vigneux

 

Notices biographiques
• AUCLAIR Marcelle
• BERNIER Mauricette
• BIANCHI Sonia
• BRÉANT Geneviève
• BROSSARD Pierre
• BRU Léon
• CAZIN Marcel
• CHADEL Julien
• DEGUÉRET-LEBERRE Simone
• DEGUÉRET-PAYEN Suzanne
• DE WITTE
DREYFUS Georges
• Colonel FABIEN
• GEORGES Pierre (Colonel FABIEN)
• GERVAIS Sylvain
GUEGUEN-DREYFUS
Georgette [1]
[2] [3] [4]
HAZEMANN Jean-Jacques [1] [2]
• HAZEMANN Robert-Henri
• HANSEN-ROTENSTEIN Geneviève
JEUNON Jacqueline [1] [2]
JEUNON (Famille) [1] [2-Morning Star]
JEUNON Madeleine
JULIAN Camille
• JULIAN Fernand père
JULIAN Fernand fils
• LAFARGUE Paul

LE BAIL René
LE BERRE Maurice
• LEJEUNE Adrien
• LE LAY Antonine dite "Julienne"
• LE LAY Désiré
LEROY André
• LEROY-RODRIGUEZ Geneviève
• LINARD Marcel
• MAHN Berthold
MANGIN-SOUCHE Lucienne
• MARX-LAFARGUE Laura
• MARZIN Madeleine
• MATHA Armand
MATHIS-NOYER Émilie dite «Lili»

• MENVIELLE Charles
• MOREAU Germaine
• NOYER Paul
• OUZOULIAS Albert
• PASDELOUP Auguste
PAYEN Roger [Sommaire] [1] [2] [3] [4]
• PICARD R.
• PIECK Wilhelm
• PRÉVOST Alain
• PRÉVOST Jean
• PRÉVOST Michel
• RODRIGUEZ André
• RODRIGUEZ Gonzalo
• SADOUL Jacques
• SCHNAIDERMAN Gdalien
TAILLADE Auguste dit Pierre
• TRIOULLIER Jean
• TRIOULLIER Lucienne

Actualité

Téléchargements

Sources

Liens

Nous écrire

Mentions légales

Les auteurs

 

 
 

Témoignages
au sujet du colonel CHAVANE dit De CHEVERT

   
 

La consultation d'archives relatives à la zone AGRO FFI apporte peu d'éléments concernant Draveil, bien que la commune fasse partie de son périmètre. Le colonel CHAVANE dit DE CHEVERT, chef de la dernière heure des FFI de Draveil, refuse en effet l'autorité de la hiérarchie nationale. Son action au cours de l'été 44 est révélée lors de l'instruction judiciaire de l'affaire ZIMMER ( lire le résumé de cette affaire ). Tous les témoignages concernant ce personnage sont à charge. En voici quatre, relevés dans les archives de la zone AGRO.

Le premier témoignage renseigne sur le type de rapports établis entre DE CHEVERT et les occupants.

Rapport du Commandant SANUA sur l'activité du groupe FFI de Crosnes pendant la période de la Libération
Crosnes, 24 septembre 1944 :

… Cependant le 22 Août au soir un agent de police de Villeneuve-St-Georges est venu m’avertir d’avoir à me méfier du Colonel DECHEVERT qui était considéré comme suspect. Ceci n’a pas été sans m’inquiéter grandement, surtout après ce que j’avais vu à Draveil où il semblait ne pas du tout se méfier des Allemands qui étaient dans le pays. Même un jour lors d’une réunion pendant laquelle ils étaient arrivés, il n’avait eu qu’a parlementer quelques instants avec eux pour qu’ils s’en aillent sans insister davantage…

Dans le second témoignage, un groupe de FTP envoyé en renfort de Paris pense avoir été manipulé par CHAVANE dans le but d'éloigner les américains de la rive droite de la Seine.

Le 19 août, sur ordre de l'État-Major FTP 2e Région, un commando est envoyé sur les arrières des lignes allemandes situées à ce moment-là vers Dourdan, Étampes, Malherbes. Le groupe se compose de 11 personnes dont 3 femmes agents de liaison : le Capitaine TESSIER, un Lieutenant, un Sous-Lieutenant, un Adjudant, quatre Sergents et 3 Agents de liaison.

Partis de Vanves avec 2 voitures marquées à la peinture FTP FFI et le drapeau tricolore, ils fixent leur PC à Viry-Châtillon. De là, ils mènent diverses actions.

Compagnie " LABONNE BARRET "
Actions contre les unités allemandes pendant la période d'Insurrection Nationale dans la R.P.
[vers le 24 août]

… Le 23 au matin nous installons nos 3 F.M. récupérés sur les bords de la Seine et nous dirigeons notre tir en face de nids de mitrailleuses allemandes au sud de Juvisy. Déjà les F.F.I. locaux se sont installés avec des fusils, 1mort et deux blessés sont à déplorer parmi eux, mais sous nos balles de F.M. nous voyons distinctement trois allemands tombés, nous recevons confirmation deux jours après de ces trois allemands qui ont été tués dans l’après midi. Un colonel se disant d’actif, prénommé De Chavert nous réclame car nous commençons à avoir une certaine popularité dans la région, il montre de l’arogance, remis à sa place il nous demande d’attaquer les allemands avec les forces locales de la région dans la forêt de Sénart, mais voilà il se demande qui va passer la Seine le premier, les américains ne l’ayant pas attaqué de ce côté mais sur Corbeil.
Nous acceptons, mais en emmenant le commissaire de police de Juvisy (Bauman) sur notre barque à 3 heures du matin, devant les reticences lâches de celui-ci, nous nous embarquons, commandant Tessier et Lt Aramis, S/Lt Portos, caporal Bébert, nous touchons l’autre berge sans dégat, là une estaffette nous attend, nous revoyons le colonel du château de Draveil qui devant notre insistance de passer à l’attaque nous envoie nettoyer le coin compris entre la Seine et la route de Draveil à Corbeil, nous ne rencontrons pas d’allemands qui ont disparu laissant un fusil, mais avant d’arriver à Corbeil, des Americains. Nous comprenons la manœuvre et nous rentrons. Il est à signaler que devant l’allant des forces locales FFI cette manœuvre consistait à retarder l’attaque de ces forces contre les allemands…

Le troisième témoignage concerne une mission un peu particulière demandée par De CHEVERT à un responsable FFI sous les ordres du PC FFI de Valenton, à l'insu de sa hiérarchie. Une affaire qualifiée d'espionnage par le Commandant FERTÉ.

St ch. LEFRANC Chef Militaire FFI Montgeron, commandant les groupes statiques
À Commandant FERTÉ, PC. Valenton
Compte rendu sur organisation Montgeron
Montgeron, 3 septembre 1944

… Hier samedi 2 septembre j’ai été chargé d’une mission à Chartres par le Colonel de Chevert. Cette mission consistait à chercher la liaison dans cette ville avec l’Etat-Major Français. Et me renseigner au sujet des engagements FFI ou des engagements dans l’armée Leclerc.
Après avoir parcouru la ville dans différents bureaux je n’ai pu avoir les renseignements demandés ou tout au moins ceux que j’ai pu recueillir ont été bien vagues…

Le quatrième témoignage relate une réquisition d'arme chez les FFI de Montgeron.

Compte-rendu d'opération de LEFRANC chef Militaire FFI Montgeron
au Commandant FERTÉ, P.C. de Valenton
12 septembre 1944

… Hier dimanche 10 septembre 1944 vers 19h une auto qui renfermait le Colonel de Chevert accompagnée du Capitaine DELICIEUX s’arrêta à la mairie de Montgeron. Ordre a été donné à Gilbert de prêter le fusil-mitrailleur 24-29 qui était en notre possession ainsi que 4 chargeurs. Un motocycliste de Montgeron devait passer au PC de Draveil ce matin pour toucher le bon de décharge de l’arme. Il y alla et reçu le dit bon etabli au nom des FFI Draveil par le chef du Détachement du C.R. Brie Mr COULON. Je crois penser que l’ordre de réquisition de cette arme n’est pas régulier car il est sur papier libre et nul cachet n’y est apposé. Je tiens a vous signaler ces faits afin que l’on ne puisse nous reprocher de nous être défait de cette arme la seule d’ailleurs automatique qui puisse nous faire défaut.…

   
  Martine Garcin
3 juillet 2004
   
 

Sources :

Archives de Marcel MOUCHET, Commandant-adjoint du Sous-Secteur AGRO des FFI jusqu'au 6 septembre 1944, puis du Secteur de Villeneuve-St-Georges après la réorganisation territoriale des FFI de la Région parisienne. FFI-FTP et Front National.

Voir Tableau de la hiérarchie FFI et carte du Sous-Secteur AGRO.

 
 
© Soleils en chantier 2004-2016
Webmestre
Mise à jour :
3 juillet 2004